SFR Presse
Nice Matin
17 décembre 2018

Un naufrage collectif...

VINCENT MENICHINI, A LYON

2 min

VINCENT MENICHINI, A LYON
VINCENT MENICHINI, A LYON

BENAGLIO : il en a pris trois mais sans lui Monaco aurait ramassé une fessée bien plus mémorable. Le Suisse a sorti le grand jeu à plusieurs reprises, comme sur cette parade exceptionnelle pour contrer une tête de Denayer. Lui n’a rien à se reprocher. RAGGI : un rôle de piston droit qui ne sied pas vraiment à ses qualités intrinsèques. Malgré ça, il a envoyé quelques bons centres en première pério

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème