SFR Presse
Midi Olympique Rouge
28 octobre 2018

sa faute

2 min

pau Simon Mannix n’a pas mâché ses mots envers l’arbitrage de Monsieur Trainini, samedi soir. A-t-il raison ? Cent fois, non... On conçoit que Simon Mannix, qui a demandé à ses dirigeants de péter la banque pour doter Pau d’un effectif quatre étoiles, soit un homme sous pression. On comprend que le manager palois, pour qui la qualification semble être un objectif non négociable, puisse être parf

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :