SFR Presse
Libération
29 avril 2019

«Dieu existe», salades religieuses en Macédoine

S’inspirant d’une histoire vraie, Teona Strugar Mitevska dépeint le calvaire d’une femme ayant eu l’audace d’intervenir lors d’un rite orthodoxe réservé aux hommes.

2 min

Le film s’ouvre sur une image mystérieuse : Petrunya est seule, toute petite, vue de haut, immobile sur une des lignes qui dessinent les couloirs d’une piscine vidée de son eau. Elle paraît hurler silencieusement. Mais que fait-elle là, entourée de neige fondue ? On croise ensuite un groupe de jeunes orthodoxes, sur une terre battue. Puis la caméra vient déranger Petrunya sous les draps, comme les

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :