SFR Presse
La Croix
4 décembre 2018

Prêtre des blessés et des oubliés

1 min

Père Célestin Ringeard, moine trappiste Enlevé le 27 mars 1996 à Tibhirine Près de trois décennies avant son arrivée au monastère de Tibhirine et alors qu’il n’était même pas encore prêtre, Célestin Ringeard fit son service militaire en Algérie, en pleine guerre d’indépendance. En février 1958, affecté au service de santé, il sauva la vie d’un officier algérien blessé, demandant qu’il soit hébergé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :