SFR Presse
Le Figaro
11 juillet 2019

Reckitt Benckiser tourne la page des opioïdes

L’entreprise paye 1,4 milliard de dollars pour solder les poursuites de la justice américaine.

Keren Lentschner

2 min

SANTÉ Reckitt Benckiser a cassé sa tirelire pour pouvoir faire table rase du passé. Le fabricant anglais de biens de grande consommation et de médicaments (Harpic, Woolite, Nurofen, Durex…) a déboursé 1,4 milliard de dollars pour mettre un terme aux poursuites de la justice fédérale américaine dans l’affaire des opioïdes. Ce montant dépasse largement les 400 millions de dollars qu’il avait provisi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :