SFR Presse
Le Figaro
3 octobre 2018

60e anniversaire de la Ve République, ou la mélancolie constitutionnelle

Secrétaire général du Conseil constitutionnel de 1997 à 2007, l’auteur* porte un regard inquiet sur nos institutions, alors que la Ve République souffle ses 60 bougies. L’édifice gaullien a rendu de grands services et mériterait plus de gratitude, juge Jean-Éric Schoettl. Plus grave encore, les révisions constitutionnelles successives depuis trente ans ont transformé la Constitution en « réceptacle de démissions démocratiques », s’alarme-t-il.

Schoettl, Jean-Eric

6 min

1 like

Schoettl, Jean-Eric
Schoettl, Jean-Eric

Éprouve-t-on en France cet amour de la Constitution qu’on rencontre aux États-Unis (où elle est une référence vénérée) ou en Allemagne (où, pour les raisons historiques que l’on sait, le seul patriotisme qui vaille est le « patriotisme constitutionnel ») ? On n’oserait l’affirmer. Preuve en est que, dans un pays pourtant porté aux commémorations, le soixantième anniversaire de la Constitutio

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :