SFR Presse

ILS L’ONT DIT

1 min

« Avec le recul, je me dis que j’ai eu une chance folle d’arriver à Hollywood à temps pour commencer à y travailler dans les années 70. J’ai pu entrevoir la fin de l’âge d’or des studios, avec ces plateaux immenses à disposition. Pour moi, c’était le paradis! » Invité d’honneur du Festival du film fantastique de Strasbourg, John Landis a évoqué à Libération les plus beaux souvenirs de sa carrière.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :