SFR Presse
La Provence
7 décembre 2019

Un plan d’actions pour résister

1 min

Parce que la situation internationale est difficile, notamment avec les États-Unis qui ont entrepris de taxer plusieurs de nos produits, le Comité interprofessionnel des vins de Provence qui regroupe les appellations des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes-Maritimes, couvrant ainsi le premier territoire producteur de rosés, a validé un plan d’actions. D’un montant de 7 millions d’euros par an su

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :