SFR Presse
Le Figaro
29 janvier 2019

La Chine place ses pions dans le jeu vidéo occidental

Chloé Woitier

2 min

L’entrée de NetEase au capital du studio français Quantic Dream est un exemple de plus de l’intérêt grandissant des géants chinois du numérique pour le jeu vidéo européen et américain. Ce mouvement a été initié dès 2011 par le poids lourd Tencent, premier éditeur mondial de jeux vidéo avec 18 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2017, et qui ne cesse depuis d’investir voire de racheter l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :