SFR Presse
Libération
12 juillet 2019

Non, un train n’a pas été abandonné par un conducteur car celui-ci estimait avoir fait ses heures

2 min

Un train abandonné par son conducteur, le 4 juillet à Libourne, parce que celui-ci estimait «avoir fait ses heures» : c’est l’histoire incroyable racontée dimanche dernier par Sud-Ouest. D’autant que le convoi transportait «des blindés de l’armée ainsi que des véhicules tout-terrain à quatre roues motrices pour le défilé du 14 Juillet à Paris», précise le journal. L’information a été reprise par d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :