SFR Presse
Le Figaro
12 novembre 2019

Le « trou » de la couche d’ozone à un minimum encourageant

Cet événement s’explique par une météorologie exceptionnelle dans la stratosphère, 20 km au-dessus du pôle Sud.

Marc Cherki

3 min

1 like

Marc Cherki
Marc Cherki

ATMOSPHÈRE Cette année, le « trou » dans la couche d’ozone au pôle Sud a été remarquablement petit. Mieux encore : il disparaît plus vite qu’au cours des trente-cinq dernières années, note le service européen d’observation de l’atmosphère Copernicus (CAMS). Ce dernier rappelle que le trou d’ozone « se forme annuellement au-dessus de l’Antarctique pendant le printemps austral » avant de se refermer

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :