SFR Presse
Le Figaro
28 décembre 2018

Coraux, poissons… les espèces migrent avec le réchauffement

Une étude des côtes australiennes montre comment la faune et la flore se déplacent pour conserver des températures les plus stables possibles.

Marielle Court

3 min

Marielle Court
Marielle Court

BIODIVERSITÉ C’est aujourd’hui l’une des conséquences visibles du réchauffement climatique. Quand elles le peuvent, les espèces, faune ou flore, se déplacent pour tenter de conserver des températures qui leur conviennent. Une évolution annonciatrice de grands chambardements. C’est ce que montre une étude menée sur la côte est de l’Australie et publiée dans la revue Nature Climate Change. La zone

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :