SFR Presse
Le Figaro
1 mars 2019

Le droit à l’erreur, un concept encore flou pour les entreprises

La loi « Pour un État au service d’une société de confiance » a suscité des attentes chez les dirigeants et les citoyens. Mais six mois après le vote, ils n’en voient toujours pas les effets.

Corinne Caillaud

2 min

FISCALITÉ Ce n’est pas encore la révolution attendue. Adoptée le 10 août dernier, la loi « Pour un État au service d’une société de confiance », dite loi sur le « droit à l’erreur », vise à instaurer de nouvelles relations entre l’administration et les Français et à éviter la sanction systématique dès lors qu’une erreur a été commise de bonne foi. De quoi sortir de la culture de la défiance commun

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :