SFR Presse
La Dépêche du Midi
29 décembre 2018

Arsen Goulamirian

1 min

2018 aura été l’année de la révélation sur la scène internationale pour Arsen Goulamirian. Le boxeur toulousain est monté sur le toit du monde en devenant champion WBA des lourds-légers au mois de mars dernier, à Marseille, en dominant le Belge Ryad Merhy. Sept mois plus tard, toujours dans la cité phocéenne, cette ville où le Toulousain d’origine arménienne aime combattre, il a conservé sa ceint

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :