SFR Presse
Le Figaro
5 août 2019

Police : les chefs désormais privés d’indics

Après les tourments de l’ex-patron de l’Office des « stups » et de l’ancien numéro 2 de la PJ de Lyon, l’institution aimerait éviter qu’un nouveau scandale écorne son image, au moment où des réformes majeures s’annoncent.

Christophe Cornevin

3 min

Christophe Cornevin
Christophe Cornevin

SÉCURITÉ « Tontons », « balances », « mouchards », « sources humaines de renseignement »… Quel que soit le surnom donné aux « indics » qui renseignent les policiers et avec lesquels se nouent parfois des rapports incestueux, ces sulfureux auxiliaires sont au cœur d’un perpétuel chantier pour tenter de mieux encadrer leur traitement. L’exercice, déjà bien délicat quand il s’agit de superviser les «

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :