SFR Presse
Challenges
11 juillet 2018

L’impasse Autolib’ n’arrête pas Bolloré

2 min

Si les Bluecar quittent Paris, il leur reste des villes de province et à l’étranger. Pour le groupe Bolloré, la résiliation du contrat Autolib’ par la mairie de Paris est un coup dur. Les raisons du crash tiennent à une feuille de route mal bordée avec un trop grand nombre de stations (200 sont déficitaires), un volume de locations trop faible (une cinquantaine par an par abonnés, alors qu’Autolib

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :