SFR Presse
Libération
22 juin 2018

Au rapport

1 min

Une étude de l’Institut national du cancer (Inca) révèle que même après une guérison, la santé reste fragile, la vie aussi. L’Inca a travaillé avec un échantillon de plus de 4 000 personnes, cinq ans après le diagnostic de la maladie. 63,5 % souffrent de séquelles dues au cancer ou aux traitements. Elles peuvent perturber le sommeil, la vision et même l’insertion professionnelle.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :