SFR Presse
Sud Ouest
16 octobre 2019

Poursuivis pour avoir épilé à la lumière pulsée

Yann Saint-Sernin,y.saint-sernin@sudouest.fr

2 min

Yann Saint-Sernin,y.saint-sernin@sudouest.fr
Yann Saint-Sernin,y.saint-sernin@sudouest.fr

TRIBUNAL CORRECTIONNEL Deux esthéticiennes et un gérant d’institut de beauté répondaient d’exercice illégal de la médecine Le tribunal correctionnel de Bordeaux s’est plongé pendant quelques heures dans l’univers du poil. Deux esthéticiennes et un gérant d’institut de beauté comparaissaient ce jeudi pour « exercice illégal de la médecine ». En cause, une technique de plus en plus répandue : l’épil

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :