SFR Presse
Corse Matin
12 avril 2019

Promulguée, des associations veulent l’abroger

1 min

Un collectif de 51 associations, dont la Ligue des droits de l’homme (LDH) et Amnesty international, a demandé l’abrogation de la loi anticasseurs instaurant notamment un délit de dissimulation du visage dans les manifestations et entrée en vigueur hier après avoir été partiellement censurée. "Le compte n’y est toujours pas. Nous continuons de penser que cette loi est non nécessaire et même danger

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :