SFR Presse
La Croix
3 juillet 2019

En Libye, les migrants dans le piège de la guerre

François d’Alançon

2 min

François d’Alançon
François d’Alançon

Un raid aérien des forces pro-Haftar a fait au moins 40 morts, mardi 2 juillet, dans un centre pour migrants de la banlieue est de Tripoli. « Cet attentat pourrait clairement constituer un crime de guerre, frappant des innocents contraints d’échouer dans cet abri par des conditions de vie épouvantables », a affirmé l’émissaire de l’ONU en Libye Ghassan Salamé. Le diplomate a appelé la communauté

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :