SFR Presse
Le Figaro
16 octobre 2018

L’Intérieur chute à la 11e place protocolaire

Guillaume Tabard

2 min

AU-DELÀ de la personnalité des titulaires, l’ordre protocolaire d’un gouvernement est toujours significatif. Or, dans ce remaniement déclenché par la démission de Gérard Collomb, la chute hiérarchique du ministère de l’Intérieur est spectaculaire. Collomb était en effet le numéro deux du gouvernement, juste derrière le premier ministre ; avec rang de ministre d’État, de surcroît. Son successeur,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :