SFR Presse

Lent retour à la normale à Anjouan

3 min

Un gouverneur accusé d'avoir armé les rebelles est tout de même en détention. L’opération de l’armée s’est faite sans violence pour mettre fin au dernier épisode en date des troubles qui ont agité l’archipel des Comores à de nombreuses reprises dans le passé, et qui se solde par la mort de trois personnes. Mais les rebelles ont réussi à s’échapper et leurs armes n’ont pas été retrouvées. Accusé d’

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :