SFR Presse
Midi Libre
4 juillet 2018

Un sacré mal des transports

1 min

L’inconvénient de couvrir une Coupe du monde dans un pays grand comme un continent, c’est qu’on passe une (trop) grande majorité de notre temps dans les transports. Ça commence par les voyages en bus de l’hôtel des journalistes vers le centre de presse à Istra (25 minutes aller) puis vers le terrain d’entraînement de l’équipe de France à Glebovets (25 mn aussi) et les journées calmes, c’est donc 1

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème