SFR Presse
Le Figaro
19 mai 2019

Yan Pei-Ming, ivre de liberté et de peinture

INTERVIEW  Le Musée des beaux-arts de Dijon rouvre en célébrant le plus français des peintres chinois. Rencontre sur ses terres avec cet artiste bien décidé à vaincre.

Valérie Duponchelle

5 min

Valérie Duponchelle
Valérie Duponchelle

Ming, de son surnom de peintre, est né en 1960 à Shanghaï, dans une famille ouvrière à la fin de la Révolution culturelle. Artiste défendu par deux ténors du marché, Thaddaeus Ropac et Massimo De Carlo, il est aujourd’hui le peintre à l’honneur du Musée des beaux-arts de Dijon, avec « L’Homme qui pleure», vision sombre et personnelle. C’est à Dijon qu’il s’est installé. Il y a fait des rencontres

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :