SFR Presse
Le Figaro
5 décembre 2019

Hector Obalk, la tête de l’art

CHRONIQUE  Le critique se targue de raconter sur scène l’histoire de la peinture en plusieurs saisons. Leçon bouclée dans une joyeuse ambiance.

de Viry, Marin

2 min

de Viry, Marin
de Viry, Marin

O n est toujours un peu inquiet d’aller voir au théâtre autre chose que du théâtre. Quel est ce coucou qui s’empare du contenant - la scène - pour y installer un contenu qui n’est pas une pièce, se demande en nous l’instinct conservateur. En l’occurrence, rien de grave et même bonne nouvelle : il s’agit d’une grande et roborative leçon d’histoire de la peinture de deux heures un quart. Hector Oba

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :