SFR Presse
Midi Libre
11 juin 2019

Un “Rigoletto” sans bosse

MICHèLE FIZAINE

1 min

MICHèLE FIZAINE
MICHèLE FIZAINE

Lyrique Marseille n’est pas la première scène à effacer la bosse du Rigoletto de Verdi. Heureusement, la mise en scène de Charles Roubaud l’inscrit dans une gigantesque marotte de bouffon : fête, verdure, pierre ou bois, visions projetées de Virgile Koering. Nicola Alaimo, Rigoletto convaincant vocalement, a du mal à être émouvant. Il est pourtant acclamé, comme le duc ténor Enea Scala aux belles

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :