SFR Presse
Le Figaro
16 octobre 2018

Déroute à Beyrouth

CINÉMA Dans « Capharnaüm », Nadine Labaki met en scène un Gavroche de la ville libanaise. Un film à faire pleurer dans les chaumières.

Nathalie Simon

2 min

Nathalie Simon
Nathalie Simon

Sortez les mouchoirs ! Le troisième long-métrage de Nadine Labaki est un tire-larme. Tourné dans Beyrouth et ses bidonvilles, ce mélo d’une lourdeur agaçante n’épargne aucun sujet misérabiliste : immigration, pauvreté, injustice sociale, enfants maltraités et abandonnés à leur sort, condition des femmes et des filles, on en passe. Pieds nus, sale et très beau, Zain, 12 ans (le jeune Zain al-Rafeea

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème