SFR Presse
Le Figaro
15 janvier 2020

Cambodge : l’opposant Kem Sokha devant ses juges

Arrêté en 2017, celui qui avait osé défier dans les urnes le premier ministre Hun Sen encourt jusqu’à trente ans de prison.

Camps, François

3 min

ASIE La date est symbolique. Au lendemain de l’anniversaire marquant la 35e année au pouvoir du premier mi­nistre Hun Sen, le procès très attendu de l’opposant politique Kem Sokha s’est ouvert mercredi au tribunal municipal de Phnom Penh. Arrêté il y a plus de deux ans pour trahison, le président du Parti du Sauvetage National Cambodgien (PSNC), aujourd’hui dissous, encourt jusqu’à trente ans de p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :