SFR Presse
Libération
16 octobre 2018

Matt Dillon : «Lars refuse qu’on répète les scènes avant de tourner»

D’abord peu convaincu par le sujet, Matt Dillon a accepté de jouer le tueur en série dans «The House That Jack Built» pour pouvoir travailler avec Lars von Trier, qu’il adore.

3 min

1 like

Depuis son atterrissage dans le cinéma américain en 1979 avec Violences sur la ville de Jonathan Kaplan, Matt Dillon semble prendre un malin plaisir à zigzaguer : entre les genres (du thriller à la comédie), les metteurs en scène (Coppola, Gus Van Sant, les Farrelly), également entre les mailles du succès qu’il a l’air de fuir autant qu’il court péniblement après. Son talent monstre s’épanouit dan

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :