SFR Presse

Le premier clash de la pandémie

2 min

Les joueurs de Leicester n’ont pas accepté une diminution de salaire, leur président est passé outre. Par Jérôme Prévôt jerome.prevot@midi-olympique.fr C’est le premier « incident » de la crise du coronavirus. Il a Leicester pour théâtre. Le propriétaire Peter Tom avait demandé aux joueurs de baisser leurs salaires de 20 % pour les salaires mensuels inférieurs à 40 000 livres (48000€) et 25% pou

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :