SFR Presse
Le Figaro
21 novembre 2019

La retraite sans gloire du prince Andrew

Jadis vu comme un militaire courageux, le fils préféré de la reine Elizabeth II est peu à peu tombé en disgrâce, jusqu’à sa mise en retraite forcée, annoncée mercredi, du fait de ses liens avec le financier américain Jeffrey Epstein, accusé de pédophilie et retrouvé mort en prison.

Arnaud De La Grange

6 min

6 likes

Arnaud De La Grange
Arnaud De La Grange

Dans les couloirs du palais de Buckingham, s’avançait le spectre d’une nouvelle « Annus horribilis ». L’expression est de la Reine elle-même, quand en 1992, rien ne lui avait été épargné. Ses deux fils s’étaient séparés de leurs épouses respectives, sa fille Anne avait divorcé et le château de Windsor avait été ravagé par les flammes. Cette fois, c’est de son deuxième fils que venait le danger. Mi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :