SFR Presse
Le Figaro
1 mars 2019

Le « malheur » des pères russes

Les mariages russes se traduisent par un divorce dans 63 % des cas. Héritage d’une ère soviétique qui a promulgué des lois féministes, et d’une tradition où la mère doit élever sa progéniture, les pères se voient très souvent retirer la garde des enfants. L’émission « Allez on divorce » met en scène ces drames familiaux.

Pierre Avril

6 min

Pierre Avril
Pierre Avril

Depuis la dernière visite qu’il leur a faite il y a deux ans au domicile de leur mère, Oleg Tchernetsov désespère de revoir ses deux filles, Aliona, 4 ans, et Polina, 8 ans. Depuis son divorce avec sa femme, il y a un an, cet éducateur sportif se dit laminé par une « guerre » commencée par sa femme avec la complicité des tribunaux ­russes. « Ceux-ci estiment tous, sans exception, que les pères son

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :