SFR Presse

Il était ravi de la mort du policier

1 min

Ses propos relevaient de l’ignominie. « Un de moins », se réjouissait-il sur la page Facebook d’un média local. Le 20 juillet dernier, Benjamin Quiles, un policier en civil de 35 ans, a été sauvagement tué alors qu’il profitait d’une soirée avec un ami dans une discothèque du nord de Toulouse, située sur le complexe de Sesquières (nos précédentes éditions). Ce jeune homme qui était une véritable f

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :