SFR Presse
Le Figaro
31 juillet 2018

L’EI veut monnayer ses prisonnières

Thierry Portes

1 min

Des dizaines de djihadistes affiliés au groupe État islamique (EI) sont acculés par les forces prorégime de Damas dans le sud de la Syrie, dans leur dernier carré de la province de Deraa, d’où ils essayent de négocier leur évacuation, en échange de la libération d’une trentaine de femmes et enfants, récemment kidnappés dans la province voisine de Suayda. Le 25 juillet, l’EI avait lancé une

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :