SFR Presse
Le Figaro
29 septembre 2019

Villepin : «  Jacques Chirac avait une très grande sensibilité aux battements de cœur des Français »

Dominique de Villepin a connu Jacques Chirac alors qu’il était encore jeune diplomate. Au fil des ans, il a été à ses côtés durant la campagne présidentielle de 1995, puis comme secrétaire général de l’Élysée, ministre des Affaires étrangères, ministre de l’Intérieur et, enfin, dernier premier ministre de son deuxième mandat. Il évoque dans nos colonnes la personnalité de l’ancien président de la République, « incroyablement pudique et secrète », et sa manière, en politique intérieure et extérieure, de privilégier sans cesse le temps long.

8 min

2 likes

LE FIGARO. - Tout d’abord, quand avez-vous connu Jacques Chirac ?Dominique de VILLEPIN. - C’était en 1980, je venais d’entrer au Quai d’Orsay. Jacques Chirac cherchait un jeune s’intéressant à la politique étrangère pour nourrir sa réflexion. Il préparait alors un déplacement en Allemagne, et Alain Juppé m’avait fait passer son projet de discours, sur lequel j’avais inscrit : « Si Jacques Chirac

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :