SFR Presse
Le Parisien
10 février 2019

Tueuse irresponsable mais héritière

Alexis Leveillé a perdu son père, tué par sa belle-mère. Considérée pénalement comme privée de son libre arbitre, cette dernière a quand même hérité des biens de sa victime.

Bartholomé Simon

3 min

Bartholomé Simon
Bartholomé Simon

La mort comme seul héritage. Le cauchemar d’Alexis Leveillé a commencé par l’assassinat de son père Marc, 75 ans, fin mars 2015 dans son pavillon de Saint-Laurent-de-la-Prée, près de Rochefort (Charente-Maritime). Après avoir découvert une note sur laquelle il a écrit « la chatte ne va pas bien, la chienne ne va pas bien et moi je ne suis pas bien », sa femme, Michelle Missegue, le poignarde à deu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :