SFR Presse
Nice Matin
16 mai 2019

Le tweet

1 min

« Je tiens à cette occasion à dénoncer la libération de deux des trois agresseurs de nos policiers municipaux sur le cours Saleya samedi, dont les séquelles sont encore visibles alors même que les auteurs sont dehors et libres de récidiver. Cette situation n’est plus acceptable. » Christian Estrosi, maire les Républicains, alors qu’un homme venait d’être grièvement poignardé, dans le centre-ville

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :