SFR Presse

Une application "Fitness" révélait l'emplacement de soldats

1 min

L'application Polar, qui sert notamment pour le suivi des activités physiques, a désactivé ses fonctions de localisation après que des chercheurs ont découvert qu'elle permettait de révéler des données sensibles sur des soldats et membres de services de renseignements de 69 pays. Cette décision survient après un autre cas similaire impliquant l'application Strava pour laquelle le Pentagone avait r

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :