SFR Presse
Le Figaro
11 avril 2019

La privatisation d’ADP vire au casse-tête politique

La loi autorisant la vente par l’État des aéroports parisiens a été votée jeudi. Mais cette opération, qui suscite une forte opposition à droite comme à gauche, s’annonce très sensible.

N/A

1 min

L’Assemblée nationale a adopté jeudi la loi Pacte, en faveur de la croissance des entreprises, défendue par Bruno Le Maire. Celle-ci autorise la privatisation de plusieurs sociétés publiques, dont ADP et La Française des jeux. Fait inédit, 248 parlementaires de gauche et de droite se sont unis pour lancer une procédure de référendum d’initiative partagée (RIP) afin de s’opposer à la vente d’ADP.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :