SFR Presse
La Dépêche du Midi
30 novembre 2018

Sénat : mis en examen pour trahison

1 min

Soupçonné d’espionnage au profit de Pyongyang, un haut fonctionnaire du Sénat qui ne cachait pas ses amitiés nord-coréennes a été mis en examen hier pour « trahison » et « intelligence avec une puissance étrangère ». Déféré un peu plus tôt dans la journée au parquet de Paris, Benoît Quennedey a été présenté à un juge d’instruction qui l’a mis en examen pour « trahison par livraison d’informations

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :