SFR Presse
La Provence
4 septembre 2018

Prison avec sursis et lourde amende pour l’incendie mortel des Anémones

1 min

Claude Colonna et la SAS Les Anémones ont été reconnus coupables hier d’homicides et blessures involontaires après l’incendie qui avait fait six morts, le 14 décembre 2011, à la maison de retraite des Anémones, aux Caillols (12e). Le tribunal a condamné Claude Colonna, un pensionnaire de 82 ans, à 18 mois de prison avec sursis et à une série d’amendes de 100 à 500 euros par victime, la SAS Les Ané

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :