SFR Presse
Libération
5 mai 2020

Le spectacle vivant veut bouger encore

La fermeture actuelle des frontières internationales pourrait pousser le secteur à envisager, à l’avenir, un système de tournées plus responsable.

Ève Beauvallet

3 min

Ève Beauvallet
Ève Beauvallet

En 2019, plutôt que de faire circuler sa pièce Isadora Duncan aux Etats-Unis, le chorégraphe français Jérôme Bel en a créé, par souci écologique, une version américaine par Skype. En 2011, lorsqu’il a commencé à faire voyager son blockbuster Clôture de l’amour, le metteur en scène Pascal Rambert n’a pas emmené ses acteurs avec lui : plutôt qu’une tournée, l’idée était de recréer la pièce en divers

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :