SFR Presse
L'Express
27 septembre 2019

Cheyennes de vies

M. P.

2 min

M. P.
M. P.

Il a perdu son grand copain Jim Harrison, en mars 2016, mais il continue de chasser (le petit gibier à plumes), plus pour entraîner ses chiens et arpenter la nature que pour tuer. « Avec l’âge, je ne peux plus supporter la souffrance animale », confie le bientôt septuagénaire Jim Fergus. Ni la souffrance humaine, bien sûr, notamment celle des Indiens d’Amérique, qu’il explore depuis des décennies

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :