SFR Presse
Corse Matin
8 novembre 2018

Le président de la FIFA se défend

1 min

Le patron du football mondial, Gianni Infantino, mis en cause dans les Football Leaks pour son rôle à la Fifa comme à l’UEFA, a répété qu’il n’y avait "rien d’illégal ni de contraire" au code d’éthique dans ce qui lui est reproché. Mettant en avant une sorte de thèse du complot, le successeur de Sepp Blatter à la présidence de la Fédération internationale a réfuté des révélations "inexactes". Selo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :