SFR Presse
Sud Ouest
13 mai 2019

Marrakech : les roua ges du système « B »

2 min

Mohamed Al Jaber Ce riche homme d’affaires saoudien (133e fortune au classement Forbes) est soupçonné de corruption active. Il lui est reproché d’avoir offert des voyages en jet privé aux Balkany et d’avoir financé une partie de la villa de Marrakech, via une fondation panaméenne. En contrepartie, l’homme qui portait un projet immobilier à un milliard d’euros à Levallois-Perret est soupçonné d’avo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :