SFR Presse
Libération
5 août 2018

«Il y a toujours une lueur d’espoir qui scintille dans la vision des humains de Robert Frank»

Dans son «Essai sur Robert Frank», Arnaud Claass détaille l’impact du photographe suisse sur son médium, notamment via l’ouvrage «les Américains», publié il y a soixante ans cette année.

6 min

2 likes

Depuis près d’un demi-siècle, les photographies de Robert Frank ont fait couler beaucoup d’encre. Reconnu pour avoir fait dévier le cours de la photographie en 1958 avec son livre les Américains, le Suisse, né en 1924 à Zurich et émigré aux Etats-Unis après-guerre, inspire critiques, enthousiastes et inconditionnels. Alors que l’on célèbre les soixante ans de l’ouvrage fondateur de la photographie

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :