SFR Presse
Le Figaro
25 avril 2019

La droite affaiblie par des divisions inédites

Mathieu de Taillac

2 min

Mathieu de Taillac
Mathieu de Taillac

LE CHEF du gouvernement sortant, le socialiste Pedro Sanchez, a eu beau jeu de se moquer : « Bienvenue aux primaires de la droite, on va voir qui dit la plus grande bêtise ! » Lors du second débat télévisé entre Parti socialiste (PSOE), Parti populaire (PP, conservateurs), Podemos (gauche radicale) et Ciudadanos (C’s, centre libéral) tenu mardi soir, les deux supposés alliés, Pablo Casado (PP) et

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :