SFR Presse
Libération
16 juin 2018

Pour une Europe bien de chez nous

Chacun voit l’Europe à sa porte et son midi à quatorze heures. Certains rêvent de larguer les amarres mais peut-on délocaliser un continent ?

2 min

Si j’ai bien compris, jusqu’ici, tout allait merveilleusement. On était content, on n’avait plus besoin de se faire arnaquer au change et on passait la douane les mains dans les poches. On avait le droit de travailler n’importe où même s’il n’y avait de travail nulle part et la famille s’accroissait sans qu’on ait à s’en mêler ni à connaître les nouveaux cousins. La saucisse et les spaghettis, c’é

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :