SFR Presse

Comores : l'opposition reste inflexible

3 min

L'opposition comorienne est restée inflexible hier au lendemain de l'annonce de la réélection du président Azali Assoumani, qu'elle juge entachée de fraudes massives, laissant augurer d'une nouvelle crise politique dans l'archipel. Quarante-huit heures après la clôture du scrutin, le président de la Commission électorale (Ceni), Djaza Ahmed Mohamed, a proclamé mardi soir la victoire haut la main d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :