SFR Presse
Sud Ouest
5 avril 2019

Bernard Tapie sera fixé sur son sort le 9 juillet

1 min

JUSTICE Le procès de Bernard Tapie pour « escroquerie », dans l’affaire de l’arbitrage controversé de 2008, s’est clos hier, à Paris, avec une ultime charge de la défense contre le « vide sidéral » de l’accusation, qui a requis cinq ans de prison ferme contre l’homme d’affaires. Pour le ministère public, Bernard Tapie, affaibli à par un double cancer, était le « co-organisateur » et le « principal

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :